Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil > Organisation de la s... > Tous les messages
Si il n’en reste qu’un...
Message écrit le 29/04/2008 par malgo

...Il sera celui là.

La chute de la démographie médicale implique que si il n’y a pas grand chose à répartir alors il faudra s’adresser à d’autres pour être soigné dans un délais raisonnable. Encourager l’automédication, promouvoir massivement le recour aux infirmières en première intention (comme c’est le cas au Portugal) développer les transferts de compétences valoriser la collaboration entre infirmières et médecin former ces derniers au desease management...

Voilà toutes les couleuvres que l’académie de médecine va devoir avaler... ...Bon gré mal gré.

Si nous, collectivement par des décisions politiques courageuses, ne le faisons pas nous risquons de voir se développer des recours anarchiques à des sous soins non évalués, avec des risques de dérapage de la morbidité et un coût majeur surtout dans un contexte ou les risques de grandes épidémies est à nos portes.


Ce message n'a pas reçu de réponse.

République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site