Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil > L’Europe concr... > Tous les messages
impliquer directement les entreprises dans le processus social européen
Message écrit le 9/07/2008 par emmanuel

Aujourd’hui, les représentants des partenaires sociaux européens ne sont pas en adéquation avec les citoyens et les entreprises.

Ceux qui représentent les employeurs (un seul syndicat - le CEEP - représentant pour les entreprises publiques et un seul syndicat - BusinessEurope - représentant pour les entreprises privées) se limitent à des déclarations générales ou a contrario incantatoires, sur des domaines essentiels mais dont les applications concrètes sont inexistantes (ex : inclusion, égalité hommes - femmes, droit du travail en Europe, etc.). De plus, tout changement est d’emblée bloqué car dans 27 Etats membres, il y a toujours un représentant des employeurs locaux qui n’est pas d’accord avec un changement social.

Ceux qui représentent les salariés sont regroupés dans une confédération syndicale unique qui pourrait apparaître comme un succès des travailleurs mais qui en fait limite les expressions d’opinions autres que celles majoritaires et pas forcément les plus rénovatrices.

Dans l’ex - URSS, nous nous moquions du syndicat unique des travailleurs soviétiques mais l’Europe n’en est pas loin. Idem pour les employeurs.

Pourquoi ne pas favoriser deux représentations syndicales européennes pour chaque groupe social représentatif comme dans tout pays démocratique ?

Il me semble que l’Europe sociale ira de l’avant s’il existe une expression différente des idées (ne parlons pas de "concurrence" ni de "sur-enchère")au niveau des partenaires sociaux. Deux organisations représentatives pour les salariés, deux pour les employeurs privés et publics sans répartition spécifiques privé - public (aujourd’hui la Commission ne s’adresse qu’à BusinessEurope pour les questions d’entreprises privées !) et deux pour les PME et chambres de commerce me paraissent tout à fait utiles pour une Europe avec 360 millions de personnes en population active.

Les ONG pourraient aussi être représentées par deux organisations sous réserve d’avoir fait la preuve de leur représentativité (modalités à définir).

Avec 4 "modèles sociaux européens", il est normal d’avoir des opinions différentes et elles doivent être exprimées pour faire avancer le débat social.

Le viellissement de la population, l’inclusion, la flexicurité doivent dépasser les grandes déclarations qui ne traduisent que des principes généraux non contestables certes mais pour lesquels chacun se demande comment y arriver.

Merci de m’avoir lu


Ce message n'a pas reçu de réponse.

République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site