Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil > L’impact de la... > Tous les messages
Une réflexion indépendante encouragée avec les vrais experts

L’élaboration d’une stratégie pour la France dépend des moyens que l’on peut mettre derrière avec une réflexion sur l’optimisation de la ressource dans la durée. Exemple de l’intérêt de la démarche de la comparaison systématique avec les meilleures forces étrangères : Prenons par exemple le contrat opérationnel de grande intervention sans renouvellement de 50 000 h que l’on veut réduire à 30 000 ! Les Britanniques ont moins de 200 000 militaires et mettent 46 000 h sur le terrain lors de l’opération Telic en Irak en 2003. Les Marines US (équivalent de l’AT et l’AdA hors fonctions stratégiques) ont un effectif de temps de paix de 173 000 h militaires et 18 000 civils en support et mettent 90 000 hommes sur le terrain en 2003.Certes, il faudrait rajouter peut être 10 000 personnels pour le SSA ou le service des essences nécessaire mais on reste proche de 200 000 personnels. Dire qu’avec 235 000 personnels (civils et militaires) pour l’AdA et l’AT réunies, on ne puisse en mettre sur le terrain que 50 000 devrait conduire à s’interroger sur le pourquoi et même si l’on doit retirer 10 000 h a l’ADA ou plus, pour les fonctions stratégiques sur le territoire francais.

La RGPP a identifié des pistes de réduction de l’administratif. C’est un premier pas (10 ans trop tard) mais seule une démarche de « benchmark » fonction par fonction , coûts complets par coûts complets, permettrait d’élaborer une image future de se que devrait être notre défense. Autre constatation : on constate de manière globale que une fois que l’on a retiré le nucléaire, la R&D, la conduite des opérations d’armement (DGA), le renseignement et le spatial (personnels, coûts d’opération, équipement de ces composantes), il reste quand même 20 milliards d’€ pour les forces classiques. Et nous dépensons à peu près 20% avec la TVA sur ce périmètre sur les fabrications d’équipements conventionnels. Soit bien moins que les meilleures armées de projection en pourcentage (équipement net de TVA aux USA par exemple).

Ma conclusion est que il faut étoffer la réflexion du ministère pour avoir une vision globale du possible qui n’existe manifestement pas et donc avoir des conseillers indépendants qualifiés autour du ministre, indépendants des contraintes politiques internes, pour permettre d’élaborer une vraie vision technico opérationnelle, économique et budgétaires en sortant de l’endogamie actuelle des responsables privés de liberté réelle.Je connais d’excellentes équipes francaises indépendantes écartées des reflexions pour des raisons de coût (qui sont ceux du privé pourtant).La réflexion stratégique amont ne mérite elle pas d’avoir les moyens comme dans le privé, au vu des enjeux ? De l’air ! De l’innovation et pas du politically correct !Qu’on les entende !


Ce message n'a pas reçu de réponse.

Auteur Classer par auteur Z->A Classer par auteur A->Z
Date Classer par date en ordre décroissant Classer par date en ordre croissant
Messages dans cette discussion Classer par sujet Z->A Classer par sujet A->Z
République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site