Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil > L’impact de la... > Tous les messages
Le transfert de compétences dans le cadre de l’export
Message écrit le 3/05/2008 par romainberth

Bonjour, je souhaite aborder un sujet qui me parait assez important. Je vais traiter de la mondialisation du marché militaire et son impact pour notre sécurité.

Aujourd’hui, il est impossible de pouvoir remporter un contrat de vente de matériels militaires à l’export sans proposer une production sous licence et un transfert de compétences. C’est ce transfert de compétences qui est à étudier et à bien cadrer. En effet, l’exemple le plus probant est celui des russes qui ont réglièrement vendus des avions aux chinois pendant des années pour finir aujourd’hui avec un état chinois capable de créer ses propres avions identiques à ceux produits en russie. La russie a perdu un énorme client, financièrement c’est un gouffre et la sécurité du pays est ensuite menacé par un voisin qui est devenu plus fort que nous ! Ceci peut facilement se renouveller pour n’importe quels états exportateurs de matériels militaires.

La capacité de protestation de violation de contrat pour le motif de s’accaparer la technologie est impossible. La russie en paie les frais. Récemment des technologies navales francaises se sont vues copiées pour pouvoir proposer un navire équivalent. Je ne me souviens plus si c’est un sous-marin ou un navire mais je sais que c’est pour répondre à un appel d’offre grecque. Bref, je pense que la mondialisation des échanges de matériels militaires n’est pas à prendre à la légère au niveau des pertes financières qui peuvent rapidement en résulter et de la sécurité de notre nation qui peut en peu de temps se voir menacée par plusieurs nations que nous aurions alimentés pendant de nombreuses années. On ne doit pas vendre notre dernier cris à d’autres armées à tout bout de champs. Les Etats-Uniens savent mieux gérer cela que nous. Ils vendent à tour de bras des F16 mais ils gardent pour eux les F22 et les B-52. La raison de ca est aussi qu’il n’y a qu’eux qui peuvent les acheter !

Enfin, je terminerai avec un seconde vision, celle de la sécurité des échanges francais avec le monde. Les échanges sont moins contrôlés avec l’espace européen. Je suis pour que les échanges soient mieux contrôlés. On importe et exporte énormément. Face à la masse, les douaniers ne peuvent subvenir aux différentes charges qui leurs sont dévolues. Les frontières ne doivent pas devenir des passeoires sous prétexte qu’on se fait beaucoup d’argent si on ne fait pas de contrôle. La sécurité d’un territoire passe beaucoup par sa capacité à contrôler ses frontières. Les marchandises peuvent cacher beaucoup de choses, il faut faire comprendre que chaque frontière ne sont pas des lignes à grande vitesse qu’on passe à 300 km/h sans montrer patte blanche. Qu’en pensez-vous ? Romain


Ce message n'a pas reçu de réponse.

République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site