Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil > Consultation publiqu... : introduction
Consultation publique sur le dividende numérique
Cacher réponses Replier sujets Cacher contenu Cacher contenu - Tri :
Page: - Suivante Suivante
17 Sujets Classer par sujet Z->A Classer par sujet A->Z
Auteur Classer par auteur Z->A Classer par auteur A->Z
Date Classer par date en ordre décroissant Classer par date en ordre croissant
Modérateur
6/05/2008
Aucune réponse Synthèse finale du forum

Une question dominante : l’accès

Les internautes souhaitent que le dividende numérique soit utilisé pour garantir l’accès de tous aux contenus ou médias qu’ils jugent essentiels. Ils divergent cependant sur la définition de ces contenus et médias.

Internet à haut débit ou télévision ?

Pour certains internautes, le dividende numérique doit être utilisé essentiellement pour élargir l’accès à l’Internet à haut débit dans les zones mal desservies par l’ADSL. Ils font remarquer que la spécialisation des réseaux (télévision, mobile) conduit à une prolifération de normes et boîtiers chez l’usager. Il leur paraît préférable d’investir dans des normes génériques comme les protocoles associés à internet. Ils jugent qu’il ne faut pas attendre l’échéance de 2011 pour envisager un re-déploiement vers l’Internet.

A l’opposé, les intervenants attachés au rôle essentiel de la télévision espèrent que le dividende numérique sera utilisé pour garantir l’accès de tous aux programmes. Ils se préoccupent en particulier de l’accès à la télévision publique.

Télévision classique et haute définition ou télévision mobile personnelle ?

Parmi les usages télévisuels, des internautes estiment que la télévision haute définition est une perspective essentielle. D’autres pointent du doigt des problèmes de qualité de transmission de la TNT. Ils préconisent l’utilisation des fréquences libérées pour améliorer la qualité de réception de la TNT classique. Certaines contributions soulignent que la transition à la TNT devrait permettre une meilleure personnalisation linguistique des programmes. Mais selon leurs auteurs, les diffuseurs utilisent souvent mal ces possibilités.

Pour plusieurs internautes, la télévision mobile personnelle n’est pas prioritaire. Selon eux, sa mise en place est surtout motivée par les modèles commerciaux des opérateurs de télécommunication. Un intervenant remarque cependant que des usages mobiles utilisant le Wifi et de nouveaux terminaux légers sont importants.

Couverture territoriale

Les internautes se préoccupent de garantir l’accès aux services sur tout le territoire. Certains d’entre eux pensent avant tout à l’internet à haut débit, d’autres à la télévision. Parmi ces derniers, les conséquences de l’abandon de la télévision analogique hertzienne suscitent des inquiétudes. Ces intervenants attirent l’attention sur certaines situations spécifiques : logements sociaux dans les villes cablées, zones d’ombre de la télévision numérique terrestre. Ils craignent que, dans ces situations, la transition à la télévision numérique terrestre ne rende payant un accès aujourd’hui gratuit.

Débats d’experts ou de citoyens ?

Enfin, une discussion s’est engagée sur la forme de débat souhaitable sur l’usage du dividende numérique. S’agit-il surtout d’un débat d’experts ? Un internaute regrette que le débat n’ait pas été introduit par la présentation de scénarios produits par des spécialistes. D’autres participants estiment que l’approche spécialisée risque de brider le débat. Selon eux, le grand public peut faire preuve de plus de créativité dans ses suggestions.

Verbatims

"Jérôme" écrit :
Que ces fréquences soient utilisées au déploiement d’un réseau citoyen. Que nos universitaires créent les outils techniques permettant de le déployer à moindre coût. Que des associations ou des collectivités le gèrent de façon locale, et qu’il soit utilisé pour offrir Internet à tous, au même titre que la radio ou l’eau courante.

"christophe" écrit :
Si on profitait de ces nouvelles fréquences pour attribuer un peu plus de débit aux chaînes de la TNT ainsi qu’aux nouvelles chaînes HD : la qualité de la TNT est actuellement loin d’égaler une bonne réception analogique, alors un tout petit peu plus de débit ne ferait pas de mal.

"Spectateur assidu" écrit :
La télé dans les montagnes sur des mobiles minuscules, c’est très bien mais je suis moi à la recherche de la réception des chaînes de la TNT qui se font attendre pour de nombreux Français.

"anonyme" écrit :
Est-il concevable de considérer le téléviseur comme un terminal numérique, qui permettrait de conserver l’usage actuel de la télévision (culture, informations, loisirs....) mais pourrait aussi s’ouvrir à d’autres besoins domotiques (alarme, vidéosurveillance...) ou permettre l’accès à l’Internet et pourquoi pas remplacer l’ordinateur individuel ?

"jda_prem" écrit :
Au moment où le CSA fait des plans sur l’extinction de l’analogique, existe-t-il des études sur l’impact que l’augmentation de puissance des 110 émetteurs principaux aurait sur la couverture de la population ?

Pierre
30/04/2008
Aucune réponse PAS PLUS... MAIS MIEUX (Vive les langues) !

Avant de précipiter le développement, améliorons l’existant !

Cette contribution, certes un peu hors sujet, a pour but de dénoncer l’attitude des opérateurs qui ne prennent pas soin d’exploiter pleinement les possibilités du merveilleux outil de diffusion qu’est la TNT.

Ils font un usage très limité des possibilités de diffusion de données associées offertes par le numérique. L’EPG (information programmes) est par exemple souvent mal renseigné.

Mais on peut être encore plus surpris qu’ils ne tirent pas profit de l’un des atouts vraiment majeur de cette technologie ! En effet, la diffusion de plusieurs canaux audio permet enfin de bénéficier de plusieurs langues à la réception, à l’instar de ce qu’offre la plupart des DVD.

Cela offrirait l’accès aux versions originales des programmes d’origine étrangère et nous ferait sortir de notre niche franco-française, illustrée dans ce domaine, par les éternels doublages qu’on nous impose depuis tant d’années.

Par ailleurs, et dans le cas de V.O. anglaises, je pense que nous ratons là une excellente occasion de remonter notre piètre niveau en cette langue, qui, qu’on le regrette ou pas, est souvent indispensable dans nos relations personnelles ou professionnelles.

Sans affirmer qu’il existe un lien de causalité direct, on peut remarquer que bon nombre de nos voisins européens maîtrisant bien mieux l’anglais, disposent depuis toujours de films sous-titrés et non pas doublés.

Et vive la langue française ! Ce n’est pas antinomique...

Gabe (assuré socia...
20/04/2008
1 réponse Et un service public de moins
De nombreuses zones de montagne seront bientôt privées de télévision publique. Pensez vous qu’aujourd’hui les personnes agées vont pouvoir avec leurs maigres revenus se payer des paraboles, des abonnements (TNT, SATELLITE, ADSL ...)Encore une fois, les français ne seront pas traités tous pareil.
beyonder
4/05/2008
Réponse égalité....
depuis toujours il existe des inégalités dans la réception de la télévision... cela fait longtemps déja que les habitants des communes isolées dans la "montagne" ont été obligé de s’acheter une parabole pour recevoir la télévision hertzienne de manière correcte...donc aucun changement notable par rapport à la TNT...
Spectateur assidu
18/04/2008
Aucune réponse La Télévision sacrifiée

Bonsoir

Je suis très déçu de voir que les considérations concernant la disponibilité gratuite de la télévision n’est pas prise en compte dans ce débat. La télé dans les montagnes sur des mobiles minuscules, c’est très bien mais je suis moi à la recherche de la réception des chaînes de la TNT qui se font attendre pour de nombreux français. Arrêter les grandes chaines c’est bien... mais la TNT c’est mieux. Nous sommes plusieurs dans ma ville à demander depuis de longs mois, la TNT à nos chers élus. Le dividende numérique, c’est une très bonne idée mais SVP la télé gratuite pour tous avant tout ! ! !

Anonyme
16/04/2008
Aucune réponse Télévision : Le terminal global

Les usages peuvent être nombreux et pas exclusivement ludiques. Est il concevable de considérer le téléviseur comme un terminal numérique, en fait l’Interface Homme Machine qui pourrait être mutualisée et permettre de conserver l’usage actuel de la télévision (culture, informations, loisirs....) mais aussi s’ouvrir à d’autres besoins domotiques par exemple (alarme, vidéosurveillance...), ou permettre l’accès à l’internet et pourquoi pas remplacer l’ordinateur individuel. Ceci est possible notamment par la virtualisation des ressources qui ainsi sont accédées à distance à la demande et ne sont pas forcément installées localement.

Cet usage pourrait trouver aussi son utilité dans le développement du télétravail, le téléviseur activant le bureau virtuel en mode terminal.

Cette piste du télétravail pourrait être un moyen de répondre à la demande ou aux besoins de mobilité fonctionnelle qui se trouvent généralement freinés par une obligation de mobilité géographique. Les fermetures ou relocalisation ne seraient plus les drames humains que nous constatons.

Si le taux d’équipement des ménages en terme d’ordinateurs est encore faible car coûteux du fait d’avoir à investir régulièrement, le taux d’équipement des ménages en téléviseur est en revanche très élevé, et peu soumis à un investissement régulier (absence de mise à jour). Plutôt que d’investir dans l’acquisition d’équipements, il est sans doute plus rationnel et plus économique d’investir dans les services ou ressources chaque fois que nécessaire.

Anonyme
16/04/2008
Aucune réponse l’interactivité dans Tv numerique
Est il envisageable de développer via la technologie tnt une offre de tv interactive permettant notamment une plus grande possibilité d’échange entre le diffuseur et spectateur
capricorne
10/04/2008
Aucune réponse T N T
J’habite POISSY dans les Yvelines , ville cablée ; la seule solution pour les habitants est donc de prendre un abonnement auprès de l’opérateur cable ! Etant dans une H L M , nous sommes très nombreux à ne pouvoir nous permettre cette dépense supplémentaire comprenant en plus un nombre incroyable de chaines qui ne nous interressent pas . Qui a t-il de prévu pour des cas comme le nôtre ? je sursaute et retiens ma colère à chaque fois que j’entends sur les médias , ou de la part d’un politique que d’ici tant d’annees , tous les Français aurons accès à la télévision numérique et gratuite ; ce n’est pas vrai , pour nous la TNT coute chère et nous ne pouvons pas nous le permettre ! ! J’en conclue donc que la TNT est réservée aux Français qui ont la chance de ne pas habiter ans un logement social ; constatation bien triste en 2008 ! ! !
Jean-Seb
5/04/2008
1 réponse Et les zones d’ombre ?

Bonjour,

De nombreuses communes ne sont pas couvertes par la TNT alors que leur région l’est, ceci pour des raisons topographiques.

Par exemple, dans l’Essonne, à Etampes (25.000 habitants) la moitié de la ville , n’est pas couverte par la TNT car située dans "une cuvette".

L’extinction des émetteurs hertziens, qui doit améliorer la propagation du numérique, sera donc sans effet pour ces habitants.

Le Député-maire a demandé à plusieurs reprises si et quand le réémetteur de la ville sera équipé. Aucune réponse de TDF, du CSA et des multidiffuseurs, et l’Etat se contente de répondre -quand il répond- qu’il existe un bouquet gratuit sur satellite et que la TNT est disponible sur ADSL. (Voir http://questions.assemblee-nationale.fr/q12/12-99553QE.htm et ici : http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-14209QE.htm)

Cela signifie-t-il que les contribuables qui résident en zones d’ombre seront dans l’obligation de payer un abonnement à un fournisseur d’accès ADSL (quand il en bénéficient...) ou d’installer une antenne satellite (coûteuse et très esthétique dans un centre historique), au risque d’être privés de télévision, y compris publique, en 2011 ?

Pourquoi aucune réponse n’est-elle apportée sur ce cas précis ?

Phil
19/04/2008
Réponse Et toutes les zones d’ombre "petites communes rurales"

Nous sommes également habitants d’une commune rurale située en zone limitrophe de la région parisienne et dans une cuvette qui ne permet pas la réception de la TNT.

Déjà l’analogique est très parasité même avec une antenne haubanée de plusieurs mètres !

Les autres communes qui nous entourent sont couvertes sans problème (en dehors de la cuvette) Le problème est encore plus criant pour notre commune (environ 700 habitants)que pour une commune de 25000 habitants où il y aura forcément une réponse adaptée (on va pas laisser 12000 habitants dans le noir, car politiquement trop dangereux)

Je crains que les efforts économiques seront ajustés en fonction de la taille des communes à desservir et que des "petites" zones d’ombre seront laissées sur la touche.

Nous n’avons qu’une arme (mais de taille) : Pas de service fournit = pas de paiement de la redevance.

En zone rurale nous n’avons pas l’ADSL (et oui) donc il ne reste plus que le satellite.

L’argent économisé sur la redevance télé pourra peut-être couvrir l’installation et l’abonnement obligatoire au seul bouquet satellite disponible en France aujourd’hui (Canalasat)

Bref, on espère tous que notre gouvernement a déjà anticipé nos problèmes et que la libération des fréquences permettra d’installer des réémetteurs à proximité des zones d’ombre...

On peut imaginer une aide gouvernementale pour participer aux frais d

Comme vous, nous attendons une réponse.

Jo BOUDAUD
5/04/2008
Aucune réponse CHAINES PUBLIQUES par satellite

Je reçois à l’aide d’un décodeur numérique du commerce (XSAT410), et sans abonnement,(donc gratuitement !)un grand nombre de chaines du satellite ASTRA. Il se trouve que les Chaines Publiques diffusées par cet opérateur sont codées. Il est donc impossible de les recevoir sans avoir souscrit un abonnement payant. Situation bizarre, sachant que les chaines publiques sont gratuites. On sait que l’opérateur en question peut rendre ces chaines publiques gratuites instantanément d’un seul "clic de souris". D’autre part on peut s’interroger sur la nécessité de coder des chaînes publiques, dans quel intérêt ?

En tout cas, ce serait une solution pour pallier à l’absence de réception de la TNT dans beaucoup de communes de France

fanfan
4/04/2008
1 réponse Aménagement du territoire haut débit ..

Actuellement la couverture haut debit > 1 à 2 Mbits reste largement impossible pour plus de 10% de la population française (+6 Millions de personnes) et 30% du territoire , 3 à 4 % n’ont aucun haut débit , et 4 à 8 % sont en RE-adsl < 300 Kbits ou ADSL 512 fortement dégradé. Les investissments dans les cables (cuivre France Telecom) sont arretés depuis 10 ans (de-endettement de FT) , la maintenance quasiment inexistante , 4 mois pour redresser un poteau FT apres un accident de la route en moyenne, cable en mauvais etat etc . La separation comptable du 01/10/2007 entre Orange et FT reseau n’arrange pas la chose .. Mettre une carte DSLE (pour mettre en place un lien symetrique sur un DSLAM 4/4M bits) c’est 2 Mois de décision d’investissement .

La degradation est accentuée par un déplacement de la population du milieu urbain vers le milieu rural ou peri urbain ou les investissements d’infrastructure telecom sont inexistants c’est le multiplexage des lignes a tour de bras ..

Alors reste le WIFI a 100mw pire .. quelques centaines de metres avec un debit efficace < 2 Mbits, ou le WIMAX en OFDM qui ne passe pas un bois ou une haie de coniferes (validation faite sur le terrain) .. Notre société gere plus de 3000 abonnés dans ces technologies c’est plus des telecom c’est de la broderie ..

Reste effectivement les fréquences basses pour resoudre le probleme .. actuellement les solutions WIFI fonctionnent dans la bande des 700 Mhz avec une largeur de 5 Mhz de bande .. elle permettent un debit de 30 Mbits par point d’acces avec des CPE a moins de 100$ (66€ ! !) (nous avons déja fait des tests ) .. les semi conducteurs sont ceux du WIFI (ATHEROS 6G avec QOS pour la VOIP) la bande de fréquence est modifiée c’est tout ..

Alors le choix est politique .. soit on favorise encore une fois les bobos pour la TV sur le portable en mileu urbain a fort pouvoir d’achat en mettant aux encheres les fréquences et en laissant de coté 50% de la population de 80% du territoire comme c’est le cas pour la 3G ou on decide de confier les fréquences aux assemblées territoriales ou opérateurs locaux pour qu’ils mettent en place une couverture équitable du territoire ..

Il est évident que des AP type WIFI en 700 Mhz sur une fibre optique Ethernet (type DSP des Conseils Generaux) offre une solution d’amenagement du territoire a peu de frais et offrant un débit > 4 Mbit en zone rurale avec nomadisme .. c’est un choix politique mais à la vue de ce qui ce passe sur le WIMAX ... le resultat des choix précédents n’est pas brillant .. moins de 1500 abonnés WIMAX en France, et 2 opérateurs sur 4 totalement inexistants sur le terrain (Free et Bolloré).. Alors maintenant on peut toujours continuer en disant c’est bon c’est bon .. mais les faits sont désesperants et on s’enfonce toujours un peu plus ..

pivianlo
9/04/2008
Réponse l’avis d’un bobo...

Bonjour,

Parisien, qui de temps en temps "sort" de la cité (en haute marne, normandie...) je me rends compte lors de ces déplacements que l’équipement dont "bénéficient" ces régions est tout simplement consternant. Que les opérateurs privés aillent vers la demande la plus forte est dans la logique des choses. En revanche il n’est pas acceptable qu’aucun mécanisme public efficace ne soit en place pour inciter, voire obliger, les opérateurs à faire des offre similaires dans les zones "blanches" dans des délais raisonnables. Dans ce sens je ne trouverais pas illogique que la demande "solvable" finance celle qui l’est moins. De façon pratique je crois plus à une "obligation de faire" imposer aux opérateurs plutot qu’a un mécanisme genre : taxe collectée par les services publiques puis financement des projets. Il me semble en effet plus pertinent aujourd’hui que l’Etat (au sens large) se concentre sur ses missions premières à savoir : décider et controler l’exécution plutot que de rentrer dans la mécanique d’éxécution elle même.

fanfan
9/04/2008
Réponse Peréquation economique ...

Grace aux lobby economiques Européens de Gauche comme de Droite et au dogme de l’economie financiere (meme plus de marché) tout a ete fait pour supprimer cette perequation entre zones rentables et zones non rentables . Cela risquerait de ne pas permettre les 15% de bénéfice aux actionnaires apres privatisation ! ...

France Télécom a opéré le 1 octobre dernier la séparation comptable entre réseaux et services sur injonction de l’ARCEP , resultat cout de construction des lignes data et DSLE en zone rurale + 1000 à 6000 € HT par ligne à la mise en service .. ( nous venons d’en faire l’expérience sur 40 liens ! )

Bruxelles et la France se sont opposés a rendre l’acces à internet dans les services universels , il n’y a donc plus de pérequation economique : Il en est de meme dans zones blanches GSM ou les Conseils Generaux construisent les Pylones (environ 20 pylones par département) , idem pour la 3G des 3 opérateurs a licences .. Qu’en est il de la licence WIMAX nationale de FREE et des obligations de déploiement .. ou de Bolloré .. Silence total coté Arcep ...

Un quatrieme opérateur mobile c’est 10 Millards d’Euros de valorisation boursière en moins pour les 3 opérateurs existants à moins de 3 ans ! .. qui a dit concurrence et économie de marché libre et non faussée comme disait Bruxelles .. non c’est le monopole privé qui arrive c’est tout et surtout interdire toute solution alternative qui pourrait perturber les résultats financiers attendus à 15% sur les zones rentables .. Alors effectivement la solution d’obligation sur le privé est sans doute une solution mais on connait d’avance le resultat on le voit avec le GSM , la 3 G et le Wimax .. alors on continue ?

jbsorba
4/04/2008
Aucune réponse neutralité technique et décentralisation

Bonjour ou bonsoir.

utilisez des standards techniques neutres comme TCP/IP qui est utilisé pour internet afin de réduire la prolifération des normes et boiters en tous genres.

A ce jour sur le spectre de fréquence pour les médias (liste approximative) :

T-DMB pour la radio numérique

DVB-H pour la TMP

DVB-T mpeg2 chaines en claires

DVB-T mpeg4 chaines cryptées (quel est leurs utilités réal avec des offres comme le câble, la TV sur ADSL, ou le satellite ? trop de payent TUE le payent)

DVB-T mpeg4 HD pour la TVHD

et ne parlons pas des habitations sans antenne mis a par le câble qui est en DVB-C incompatible avec le matériel du commerce alors que les fréquences utilisées par le câble sont identiques a celle de la TNT par exemple.

ne serait il pas possible d’avoir recours a UNE SEULE NORME TECHNIQUE NEUTRE qui serait capable de transporter n’importe quel type de services quel que soit la nature du service en question (internet, TV, radio, données, service interactif etc.)

le spectre de fréquence utilisé offre une diffusion localisée propice au développement d’acteurs locaux et donc de services locaux pour ma par c’est un gigantesque gaspillage des ressources que d’autoriser par exemple :

une seule station de TV a être diffusée sur 100 répéteurs ce qui empêche la création de 99 autres stations locales, mais rien n’interdit en suite que ces 100 stations locales forment un réseaux (syndication par exemple) le tout dans un cadre législatif et règlementaire adapté.

Cette contribution est un avis personnel je ne suis pas un expert sur ces questions.

Franck Morin
4/04/2008
1 réponse CRR06 et augmentation de la puissance des émetteurs

Bonjour,

les fréquences TNT assignées aux sites principaux et aux régions pour l’après 2011 ont des puissances maximales très élevées par rapport à ce qu’on connaît actuellement sur les différents émetteurs principaux.

Suite à l’extinction de l’analogique, est-il prévu, par exemple sur la tour Eiffel, d’augmenter la puissance de diffusion au dela des 20kW de PAR actuels ? Ou en restera-t-on aux puissances décidées pour le démarrage de mars 2005, jugées suffisantes car garantissant une couverture équivalente à l’analogique actuel. (-10dB)

Franck

************************************************************
Modifié par moderateur Le 2008-04-04 14:43:37
************************************************************

jda_prem
23/04/2008
Réponse évaluation d’une augmentation de la puissance

Au moment où le CSA fait des plans sur l’extinction de l’analogique, existe-t-il des études sur l’impact que l’augmentation de puissance des 110 émetteurs principaux aurait sur la couverture de la population ?

Par exemple, augmenter tous les émetteurs de 3dB ou 6dB, là où c’est possible par rapport au plan final de la CRR06, aurait quelle conséquence sur le taux de couverture, aujourd’hui de 85% ?

ce serait interessant de voir si cela compenserait l’augmentation du coût électrique de diffusion, par rapport à l’ajout de quelques ré-émetteurs locaux pour arriver au même pourcentage.

et le dividende numérique ne serait a priori pas impacté outre-mesure.

salutations, Jérôme

claude34
4/04/2008
Aucune réponse TNT chaînes publiques

Si on envisage la diffusion des chaînes publiques (et autres) principalement par le biais de la TNT, encore faut-il que les diffuseurs (TDF ?) soient performants et que les problèmes techniques de diffusion, toujours sur ces mêmes chaînes publiques(2,3,4,5,7) soient vite résolus ! Actuellement on a du mal à croire que cette seule diffusion par la TNT soit efficace... Merci de prendre en compte cette remarque.

Claude

christophe
4/04/2008
Aucune réponse Un peu de qualité !

Meilleure qualité Si on profitait de ces nouvelles fréquences pour attribuer un peu plus de débits aux chaines de la TNT ainsi qu’aux nouvelles chaines HD. La qualité de la TNT est actuellement loin d’égaler une bonne réception analogique, alors un tout petit peu plus de débit ça ne ferait pas de mal.

Plus de chaines... L’avenir est à la HD. les nouveaux contenus HD vont prendre plus de débits, et petit à petit, toutes les chaines standard vont vouloir passer à la HD, il faut prévoir des fréquences pour ces futurs programmes

Pour le reste, c’est possible de faire de l’internet sur ces fréquences ? Apparemment nous n’aurons pas de nouvel opérateur téléphonique pour concurrencer orange sfr et bouygues. Tournons nous alors vers la téléphonie sur Internet pour enfin avoir des tarifs de téléphonie mobile raisonnables...

************************************************************
Modifié par moderateur Le 2008-04-04 10:05:11
************************************************************

Loïc
3/04/2008
Aucune réponse + De chaines en haute definition
Vu qu’on nous vends quasiment que des ecrans haute definition le mieux serait de diffuser un maximum de chaines en HD. En priorité celle deja disponible sur la tnt gratuit ou payante !
Cacher réponses Replier sujets Cacher contenu Cacher contenu - Tri :
Page: - Suivante Suivante
République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site