Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil > Grèves dans les tran...

Archivé


personnages_3types (655 octets, 40x21 px) Sujets : 689 Ouverture : Juillet 2007 Entrer dans le forum
Réponses : 1742 Fermeture :

Grèves dans les transports publics (service minimum) : comment mieux prévenir, mieux organiser, mieux informer ?
Chaque jour, plus de 15 millions de Français empruntent les transports en commun, que ce soit le bus, le car, le métro, le tramway ou encore le train. La plupart d’entre eux n’ont pas d’autres moyens pour se rendre au travail, ou pour effectuer leurs déplacements quotidiens : aller faire leurs courses, aller chercher leurs enfants à l’école... C’est la raison pour laquelle les perturbations qui peuvent intervenir sur ces lignes, qu’elles soient plus ou moins durables, peuvent aller parfois jusqu’à paralyser le quotidien de millions de personnes.

Depuis 20 ans, de nombreux rapports, projets de loi et consultations ont animé le débat de société sur la question de la continuité du service public de transports terrestres en cas de grève. Si des dispositifs d’organisation contractuels existent déjà dans certaines régions pour prévenir et organiser le service, le Président de la République et le Gouvernement ont aujourd’hui décidé d’aller plus loin.

Doc:Service (...), 29.4 Mo, 48x52

Service minimum : Xavier Bertrand invite les internautes à débattre.

(QuickTime, 29.4 Mo)

L’objectif est de généraliser les bonnes pratiques en mettant en place, par la loi, un cadre permettant à la fois :
  de prévenir les conflits,
  d’organiser la continuité du service aux usagers en cas de grève ou de perturbation prévisible en fonction des besoins quotidiens des populations,
  et de garantir une meilleure information aux usagers, le plus tôt possible, en amont des perturbations.

Comment mettre en place un service réduit mais programmé ? Comment offrir une meilleure information aux usagers, tout en respectant le droit de grève ? Comment les collectivités locales, organisatrices de transport définiront les lignes prioritaires ? Quelle doit être la place du dialogue social et des représentants de salariés dans l’organisation de ce service ? Comment les attentes des usagers vont-elles être prises en compte ? Quelles seront les obligations des entreprises en termes d’organisation ?

Parce que c’est une question qui concerne le quotidien de tous, le Gouvernement a souhaité inviter les internautes, qu’ils soient usagers, agents du service public ou tout simplement citoyens engagés, à partager leurs expériences, à proposer leurs idées et leurs solutions sur ce forum.

Quelques pistes de réflexion...

Comment s’informer ?

  Que pensez-vous de l’information disponible actuellement en cas de grève ou de perturbation ? Comment l’améliorer ?
  Combien de temps à l’avance souhaiteriez-vous être prévenu en cas de perturbations sur votre ligne ?
  Comment pensez-vous que le service et l’information pourraient être améliorés ?
  Quels outils privilégieriez-vous ?

Comment prévenir, comment s’organiser ?

  Comment vous organisez-vous actuellement en cas de perturbation ? Pour emmener vos enfants à l’école ? Pour vous rendre au travail ?
  Seriez-vous prêt, en cas de grève, à vous organiser différemment si vous disposez des informations nécessaires pour le faire ?
  Seriez-vous prêt à prendre d’autres modes de transport ? le co-voiturage ?
  Y-a-t-il, d’après vous, dans votre ville, des dessertes prioritaires ? Est-il souhaitable de définir des desserts prioritaires ?
  Etes-vous abonné d’un service de transport en commun (bus, car, tram, métro, train) ?
  Etes-vous pour ou contre l’organisation de la continuité du service public par l’Etat et les collectivités locales ?
  Pensez-vous que l’Etat ait une responsabilité envers les usagers en cas de grève ? Laquelle ?
  Comment votre commune/ votre département / votre région vous informe ?
  Quelle place doit être accordée aux associations d’usagers ? et aux associations locales ?
  Quel rôle doit être dévolu, selon vous, aux représentants des salariés ?
  Pensez-vous que l’Etat ait une responsabilité en termes d’organisation de la continuité du service en cas de grève ?
  Que pensez-vous du développement du dialogue social au sein de l’entreprise pour prévenir les conflits ? Souhaitez-vous que l’organisation de la grève se fasse au niveau de l’entreprise ?
  Seriez-vous pour ou contre le fait de déclarer avant le début de la grève, 48h à l’avance par exemple, votre intention de faire grève ?
  En cas de grève, si vous n’étiez pas gréviste, seriez-vous prêt à aller travailler sur une autre ligne que celle sur laquelle vous travaillez habituellement ? Si non, pourquoi ?
  Si vous vous étiez gréviste, seriez-vous prêt à faire des efforts pour assurer une meilleure information des salariés ?
  Seriez-vous pour ou contre l’organisation d’un vote à bulletin secret dans l’entreprise après 8 jours de grève pour exprimer votre point de vue sur la poursuite de la grève ?
  A partir de combien de jours de grève diriez-vous qu’une grève est longue ?


Service minimum : Xavier Bertrand invite les internautes à débattre.
Document QuickTime à télécharger, 29.4 Mo


logo yahoo pt
Document GIF à télécharger, 1.3 ko



Entrer dans le forum
verbatim_rose

Les trois derniers verbatims...

Par Modérateur :
Le forum invitait les internautes à discuter des modalités du service minimum dans les transports publics et de l’information des usagers. Ils ont avant tout débattu des motifs des grèves et de la pertinence même du service minimum. Sur ces deux sujets, les points de vue sont partagés et les positions le plus souvent très tranchées. Ce n’est qu’en réaction aux interventions du ministre, Xavier Bertrand, dans le forum que la question centrale des modalités du service minimum a été traitée.
Arguments en faveur du service minimum
Pour de nombreux internautes, les transports publics sont (...)
Par un cheminot en retraite depuis 15 ans :
Je voudrais simplement attirer l’attention des usagers des transports en commun sur les points suivants :
Les cheminots font grève pour essayer de maintenir des droits chèrement acquis qui deviennent des avantages intolérables pour les autres travailleurs qui ne bénéficient de rien.
Les cheminots font aussi grève pour maintenir le réseau en bon état, pour empêcher la fermeture des lignes et des gares, pour contrer la direction qui veut supprimer des trains, pour maintenir des effectifs suffisants afin d’effectuer un service de qualité auprès de la clientèle, etc.
Mon père était un (...)
Par Leoge :
Pour mettre tout le monde d’accord, les seigneurs des syndicats devraient comprendre qu’ils n’ont pas le droit d’empêcher les travailleurs d’aller travailler : il sagit d’une entrave à la liberté du travail. Le droit de grève devrait être, pour les transports, interdit aux heures de pointe le matin et le soir (de 06h00 à 09h00 et de 17h00 à 20h00). Tout le monde ou presque serait content : les grévistes car ils font grève et pas de service minimum ; les travailleurs car ils peuvent se rendre à leur travail.
République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site