Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil > Renouer les liens en...

Archivé


Sujets : 94 Ouverture : Mai 2006 Entrer dans le forum
Réponses : 176 Fermeture :

Renouer les liens entre université et emploi
Le Premier ministre a annoncé en avril 2006 l’ouverture d’un "grand chantier" dédié aux liens entre université et emploi. En parallèle au débat confié à Patrick Hetzel, recteur de l’académie de Limoges, le Premier ministre sollicite l’avis des internautes sur ce dossier. L’objectif de ce débat est de "préserver l’excellence des universités tout en garantissant un meilleur accès à l’emploi".

Pourquoi un forum "université et emploi" ?

Le marché du travail paraît avoir du mal à absorber les jeunes sortant de l’enseignement supérieur. En quoi l’université peut-elle parfaire son rôle de courroie de transmission entre la vie étudiante et l’emploi ? Peut-être y a-t-il des professions aux débouchés prometteurs dont la formation mérite d’être anticipée et étudiée par les universités.

Les universités françaises subissent un "mal-être" : filières "sinistrées", surchargées ou dévalorisées. Elles sont aussi stigmatisées pour leur relative impuissance à amener les étudiants jusqu’à l’emploi : de nombreux étudiants mal orientés après le Bac quittent l’université, parfois sans même être allés jusqu’au diplôme, après un ou deux ans passés dans une filière qu’ils avouent souvent ne pas avoir vraiment choisie. L’orientation est donc un levier essentiel au bon fonctionnement du lien université-emploi.

Il est donc temps de se poser la question de l’efficacité de l’université en France et de sa place dans notre société. Selon l’OCDE, 38 % d’une classe d’âge obtient en France un diplôme supérieur, contre 75 % dans d’autres pays européens. Sur les 100 premières universités mondiales, seulement quatre sont françaises, dont la première à la 46ème place. Comment expliquer que nous dépensions plus par étudiants que la Finlande avec des résultats moindres. L’université doit-elle rester un lieu de culture de l’esprit, à tendance généraliste, à la différence des écoles spécialisées, ou bien doit-elle se tourner vers une culture de l’efficacité ?

Quelques pistes de réflexion

  Comment mieux orienter les étudiants ?

  • Quantité, qualité, transparence de l’orientation. Les étudiants ont-ils raison quand ils disent qu’on les informe mal et insuffisamment sur les filières ? Doit-on pousser les étudiants vers les filières "à débouchés", instaurer une sélection à l’entrée de certaines filières ?
  • Doit-on abandonner certaines formations pour plus d’efficacité ? Supprimer les options rares, "fermer" les filières surchargées ?

  Quel enseignement à l’université ?

  • Comment améliorer l’enseignement dispensé dans les universités françaises ? Comment leur donner un plus grand pouvoir d’attraction à l’étranger ? Instaurer une plus grande concurrence entre les universités, comme l’Allemagne est en train de le faire, est-il une solution ?
  • Quelle place accorder à la recherche-développement ? L’université doit-elle devenir un forum mêlant de moins en moins distinctement enseignement, forum d’échanges d’idées, lieu de rencontre culturel, scientifique et artistique ?

  Faire rentrer l’entreprise dans l’Université et vice-versa ?

Malgré son fort taux de chômage, il y a des entreprises en France qui ne trouvent pas dans les Universités les jeunes employés qu’elle recherche. Le fonctionnement des universités est-il en cause ? Beaucoup les rendent responsable de l’inadéquation entre l’offre et la demande de travail en France.

  • Quel partage entre enseignement pratique et enseignement technique à l’université ?
  • Certaines filières sont peu prisées par les étudiants. Pourtant, elles appartiennent à des secteurs qui recrutent. Comment les rendre plus attractives ?
  • Dans quelle mesure l’entreprise doit-elle être associée à l’enseignement ? Aujourd’hui, l’apprentissage concerne déjà moins qu’avant les non qualifiés (encore peu, mais de plus en plus d’ingénieurs en apprentissage). Les acteurs veulent-ils de l’alternance ? Comment la développer ?

Vous êtes invités à vous exprimer, à donner votre avis, à partager vos expériences et à proposer des solutions pour améliorer les liens entre Universités et emploi.



Entrer dans le forum
verbatim

Les trois derniers verbatims...

Par Modérateur :
A l’occasion de ce forum, 269 contributions ont été enregistrées. Le débat s’est concentré autour de la capacité de l’université à faire entrer un nombre donné d’étudiants dans la vie active. Le rôle des enseignants, le contenu des formations et leur caractère professionnalisant ont aussi animé les discussions. D’un point de vue plus global, les relations de l’université avec le monde de l’entreprise et avec les grandes écoles a été abordé. Ce qui ressort le plus nettement est le plébiscite accordé aux formations innovantes et/ou privilégiant la pratique à la théorie.
1) Du différentiel (...)
Par Alain :
Bonjour, rien que le sujet de ce forum montre la vision bien administrative française. on n’envisage pas une vision "éducation et emploi" mais juste une vision "université et emploi". Ce qui revient, de facto dévaloriser les approches d’enseignement professionnel court, qui pourrait ensuite déboucher sur une valorisation continue des acquis professionnels.
L’autre vision réductrice est de voir l’université uniquement (ou presque) sous l’aspect "enseignement". Or, ce qui fait l’attractivité d’une université, au niveau mondial, c’est la qualité de ses enseignants, et de la recherche qu’ils (...)
Par Modérateur :
Cette semaine, plusieurs contributions mettent en avant un accès trop facile des bacheliers à l’université. Par ailleurs, les avis sur l’adaptation des formations aux débouchés divergent, alors qu’une majorité soutient la nécessité d’une professionnalisation des études.
I/ L’entrée automatique à l’université remise en cause
Les semaines précédentes, les internautes soulevaient le problème de l’inutilité de certaines formations. Cette semaine, plusieurs soulignent l’inutilité même d’entrer à l’université pour certains bacheliers, notamment issus des filières professionnelles, à l’image (...)
République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site