Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil des forums
Synthèse du forum "Comment garantir l’avenir de notre système de retraite ?" au 2 juin personnages_3types (655 octets, 40x21 px)

Carrières longues et pénibilité du travail

L’un des thèmes les plus chers aux internautes est le droit au départ anticipé après une carrière longue. Certains ont déjà fait part de leur doute quant à la possibilité de partir début 2009. Ils insistent pour que les caisses de retraite reçoivent au plus vite les instructions leur permettant de clore les dossiers en attente. Un contributeur précise avoir initié son dossier il y a trois ans.

Plusieurs messages soulignent le lien entre carrière longue et pénibilité du travail : les personnes ayant débuté tôt leur vie professionnelle exercent souvent les métiers les plus difficiles. De ce fait, certains proposent de supprimer le principe de carrière longue au profit d’une prise en compte de cette pénibilité. Deux méthodes sont proposées : une réduction du nombre de trimestres nécessaires pour une pension à taux plein ou une augmentation du montant de la pension.

Financement du système de retraite

Beaucoup d’internautes s’inquiètent de la baisse du niveau des retraites. Ils doutent de la viabilité du système à long terme. La majorité se montre toutefois attachée au principe de répartition et cherche de nouvelles solutions de financement.

Taxer le capital est la piste la plus souvent évoquée. Plusieurs contributeurs s’interrogent toutefois sur les conséquences négatives que cela pourrait avoir sur l’emploi. De manière à ne pas freiner les entreprises dans leur développement, ils proposent de ne taxer que les bénéfices non réinvestis. Taxer la mécanisation et l’informatisation reste également l’une des pistes appréciées des internautes.

Certains s’indignent d’un désengagement progressif de l’Etat dans le financement du système de retraite. Ils suggèrent de mettre à contribution certaines recettes : future taxe sur Internet et la téléphonie mobile, recettes fiscales dégagées par les carburants, bénéfices d’EDF sur l’énergie nucléaire...

La mise en place d’une solidarité intragénérationnelle est également une proposition récurrente : plafonner les pensions permettrait d’augmenter les plus basses d’entre elles.

Revalorisations

Des multi-cotisants continuent de témoigner du manque à gagner de leur situation par rapport aux personnes affiliées à un régime unique. Les pensions de reversion font également l’objet de demandes de revalorisation.

Verbatim

"Bibiche51" écrit :
Ceux qui ont commencé à 14 ans en général n’ont pas de diplômes et ont très souvent des métiers physiques. Mon conjoint aura 42 ans de cotisations. Dans l’agriculture, c’est le nombre demandé pour partir avant 60 ans. Il travaille comme ouvrier aux vignes, ceci par tous les temps. Dans ce métier, être plié en deux devient très dur en vieillissant. D’ailleurs, beaucoup de jeunes ne veulent pas y aller.

"Sudiste" écrit :
Ces réformes s’inscrivent dans un mouvement d’ensemble de démantèlement des systèmes de protection sociale collectifs, aussi bien celui de l’assurance maladie que celui des retraites par répartition. Pour le capitalisme néo-libéral, l’objectif est de restreindre la part de la richesse qui est socialisée par le biais de l’État, des collectivités locales et de la Sécurité sociale, et d’ouvrir ainsi de nouveaux champs à l’accumulation du capital.

"Reno" écrit :
Il faut taxer les bénéfices au-delà d’un seuil qui serait fixé par l’Etat. Il faut arrêter de dire qu’il n’est pas possible de taxer ces richesses. Cela ne mettra nullement en danger les sociétés car cela ne concernera que celles qui marchent très bien...

"Mamoune" écrit :
Si vous êtes salariée, il ne faut surtout pas que votre salaire brut soit mensuellement supérieur à 1458 euros ! Sinon, jamais aucune pension de réversion ne pourra vous être attribuée. Votre conjoint aura donc travaillé pour la gloire... pour la solidarité...

4-06-2008 11:13
République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site