Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil des forums
Synthèse du forum "Grèves dans les transports publics : comment mieux prévenir, mieux organiser, mieux informer ?" au 17 août personnages_3types (655 octets, 40x21 px)

Désaccord sur les motifs de grève

Les avantages supposés dont bénéficient les salariés du secteur sont mis en avant pour expliquer l’impopularité des grèves dans les transports publics. Il y a toutefois un net désaccord sur la réalité desdits avantages, donnant régulièrement lieu à de longs échanges. Du fait de la diversité des références des uns et des autres, la discussion n’a, pour l’heure, pas trouvé de conclusion.

Une autre raison au mécontentement des usagers concerne les motifs des grèves. Des contributeurs soulignent qu’une meilleure information des usagers à ce sujet participerait à une moindre animosité de leur part envers les grévistes.

Gestion du personnel en cas de grève

L’impact de la loi sur la qualité du service les jours de grève fait régulièrement l’objet de spéculations. Pour les internautes qui doutent de son efficacité, le manque de conducteurs restera problématique : est évoquée la difficulté, voire de l’impossibilité, de répartir les agents sur les différentes lignes, comme cela est prévu par la loi. Certains s’interrogent sur les modalités de cette répartition et craignent des discriminations : les effectifs seront-ils équitablement répartis ou y aura-t-il des zones privilégiées (l’Île-de-France ou la province, les TVG ou les TER...) ?

Gratuité

Une alternative au blocage des transports les jours de grève est proposée à plusieurs reprises. Elle consiste pour les employés des transports publics à laisser circuler les usagers gratuitement. Plusieurs messages rappellent l’illégalité de cette démarche.

Verbatim

"Scott" écrit :
Lors d’une grève recentre a la SNCF, il y avait 20 % de grévistes et 80 % de non-grévistes. Les non-grévistes ont pu travailler normalement et pourtant il y a eu d’importantes perturbations dans la circulation des trains. Pourquoi ? Parce que les chiffres précédents ne veulent rien dire, la seule question à se poser est celle-ci : quel est le pourcentage de conducteurs grévistes ?

"Scott" écrit :
Gratuité dans les transports en cas de grève ? Il faudrait d’abord modifier la loi qui interdit les grèves partielles (grèves perlées). La loi actuelle précise que le salarié présent sur son lieu de travail doit effectuer toutes les tâches qui lui incombent. S’il est gréviste, sa présence au travail peut être considérée comme une entrave et un moyen de pression sur les autres salariés.

"Anonyme" écrit :
Savez-vous que les contrôleurs, par exemple, en ne contrôlant pas les usagers un jour de grève risquent de lourdes sanctions ? Cela s’est déjà produit par le passé.

22-08-2007 09:28
République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site