Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil des forums
Synthèse du forum "Télévision publique, vers un nouveau contrat de service public" au 4 février personnages_3types (655 octets, 40x21 px)

Si la publicité est perçue comme un désagrément par la majorité des internautes, sa suppression n’apparaît pas à tous comme une évidence. De fait, les discussions portent majoritairement sur les conditions dans lesquelles elle peut se faire. La question du contenu attendu des programmes n’apparaît qu’en second plan.

Arguments pour ou contre la publicité elle-même

De nombreux internautes s’expriment sur les effets nuisibles de la publicité :
  Certains jugent que la publicité en elle-même n’est pas bonne : elle provoque un besoin artificiel de consommer, avec, dans certains cas, des répercussions néfastes sur la société (référence au débat actuel sur l’obésité et les publicités alimentaires, notamment).
  Pour d’autres, elle est beaucoup trop présente, a fortiori lorsqu’elle amène des coupures au milieu des programmes.
  Enfin, elle créerait une dépendance vis-à-vis des annonceurs, orientant le choix des programmes, privilégiant la recherche d’audience au détriment de la qualité.

La publicité possède néanmoins un certain nombre de vertus selon d’autres intervenants :
  Elle peut être divertissante ou informative (découverte de nouveaux produits).
  Elle offre une pause utile pour les téléspectateurs.
  Elle est avant tout, par essence, une source de financement des programmes des chaînes publiques, ainsi que des radios.

La perte de financement résultant de sa suppression fait craindre aux internautes plusieurs conséquences dommageables :
  une baisse de la qualité des programmes ;
  un risque de dépendance des chaînes publiques à l’égard du pouvoir politique, donc une menace sur leur liberté d’expression ;
  une augmentation des recettes publicitaires des chaînes privées, ce que beaucoup ressentent comme un arrangement en coulisse entre le président et certains de "ses amis" ;
  des réductions de personnel (des salariés de France Télévisions ont fait part de leur inquiétude de ce point de vue), voire des privatisations.

Comment compenser la perte des recettes publicitaires en cas de suppression ?

De nombreux échanges portent sur les moyens de compenser la perte des recettes publicitaires. Les solutions suivantes ont été discutées :

  Réduction des coûts :

Assez peu d’internautes envisagent cette possibilité. Ceux qui l’ont proposée évoquent surtout une réduction des plus gros salaires, notamment ceux des animateurs-producteurs. Quelques-uns suggèrent une meilleure négociation lors de l’achat des programmes.

  Augmentation de la redevance :

Certains internautes sont prêts à y consentir, si c’est le prix à payer pour des programmes de qualité. Ils signalent l’existence d’une redevance plus élevée dans d’autres pays (Royaume-Uni, notamment). Mais la plupart sont opposés à cette perspective. Ils rappellent la promesse présidentielle de restaurer le pouvoir d’achat. En réponse, certains messages font remarquer que le coût de la publicité est répercuté dans celui des produits. Selon cette analyse, le financement publicitaire n’est donc en réalité pas "gratuit" pour les consommateurs.

  Taxes compensatoires, comme envisagé par le Gouvernement :

Ces taxes seraient prélevées sur les revenus publicitaires des chaînes privées et sur les nouvelles technologies (abonnement Internet, achat de matériel informatique, de fournitures telles que DVD, clés USB...). Bon nombre d’internautes jugent cette solution inacceptable, là aussi pour une raison de pouvoir d’achat. Certains s’opposent à ce que l’on pénalise le développement d’internet pour sauver la télévision.

Par ailleurs, des participants s’inquiètent du fait que le produit des taxes ne soit pas réellement ou durablement affecté à la télévision publique.

Quelle télévision publique ? Quels programmes ? Quels publics ?

Dans leur vision d’une télévision publique idéale, les internautes s’entendent sur un certain nombre de programmes-types. Ils demandent : des documentaires, de l’information, du théâtre... mais aussi du divertissement (de qualité, toutefois) de manière à ne pas rendre ces programmes trop élitistes. Quelques internautes ont demandé en particulier le retour de l’émission Pyramide. La diffusion de films et de séries en version originale est également encouragée. Arte et France 5 sont considérées comme des chaînes culturelles et éducatives, représentatives de ce que devrait être la télévision publique. Outre-Manche, la BBC est citée en référence à de nombreuses reprises. Des remaniements sont proposés : certains souhaitent une fusion des chaînes généralistes, d’autres leur disparition au profit de chaînes thématiques nettement distinctes.

Verbatim

"Christelle" écrit :
Je ne suis pas d’accord pour que la pub soit retirée des chaînes publiques. Si tel était le cas, il manquerait beaucoup d’argent pour financer les programmes. Ça retomberait forcément sur les salariés du groupe France Télévisions (arrêt de chaîne, licenciements), et sur nous, spectateurs.

"Jean-Yves" écrit :
Je crois que la publicité, malgré ses aspects néfastes, reste un atout majeur pour les chaînes publiques françaises, une garantie de démocratie et d’indépendance. En effet, la redevance à elle seule est tout à fait insuffisante pour financer ces chaînes. Si la publicité venait à disparaître, qui financerait ? Ne courrait-on pas le risque de voir les chaînes publiques se privatiser petit à petit ?

"Collette" écrit :
Si cette décision est maintenue et votée, elle doit être largement compensée financièrement. Nous sommes d’accord pour une augmentation de la redevance qui paraît être la solution la plus pertinente, car des taxes sur les nouveaux moyens de communication ne feraient pas apparaître clairement l’enjeu.

"Anonyme" écrit :
Les chaînes publiques seront rapidement réduites à revoir drastiquement leurs programmes, et surtout leurs productions, avant de disparaître. Et avec elles, toutes ces bonnes émissions - Thalassa, Faut pas rêver, Des racines et des ailes, Guerre et paix, Maupassant [...] - les soirées thématiques d’Arte et tous ces téléfilms qui nous parlent d’autre chose que des crimes qui ensanglantent les rues de New York et de Miami.

5-02-2008 16:28

Descriptif du forum

Télévision publique, vers un nouveau contrat de service public

La future disparition de la publicité des écrans de la télévision publique ouvre de nouvelles perspectives pour le paysage audiovisuel français. C’est une occasion historique de questionner les valeurs, l’identité et les missions des médias de service public.
12-02-2008 11:31

République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site