Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil des forums
Synthèse finale du forum "Ecole et internet" personnages_3types (655 octets, 40x21 px)

Deux niveaux de préoccupations apparaissent dans les échanges :
  les pratiques concrètes des technologies de l’information et de la communication (TIC) au sein des établissements scolaires,
  le contexte plus général et la responsabilité de l’Education nationale et des collectivités territoriales (moyens techniques, humains, pilotage).

Position générale à l’égard des TIC à l’école

Certains internautes estiment que l’utilisation des TIC à l’école doit être encadrée en fonction du développement des enfants. Ils recommandent de privilégier un usage modéré, pour des applications ne nécessitant pas une trop grande période d’adaptation. Ils souhaitent une mise à niveau des enfants prenant en compte la fracture numérique.

Les points de vue divergent sur l’âge en deçà duquel l’utilisation des TIC n’est pas pertinente. Il est fait référence en particulier à la maîtrise des acquis fondamentaux (lecture, écriture).

Pratiques des TIC dans l’enceinte de l’école

Trois axes se dégagent des discussions : les usages dans le cadre des disciplines existantes, la création d’un enseignement spécifique, et ce qui relève de la vie scolaire en général.

Dans les disciplines existantes, les approches sont diverses :
  partage de contenu (sites web) ;
  travail en coopération ;
  enseignement assisté, au moyen de logiciels spécifiques (en mathématiques, sciences de la vie...) ou de systèmes permettant le travail pédagogique en réseau.

De nombreux témoignages indiquent que ces pratiques ont déjà cours. Des messages mettent en garde contre un risque de perte de compétence de l’élève du fait de l’aide fournie par l’ordinateur (correcteur orthographique, par exemple).

Quelques discussions portent sur les outils pouvant faciliter la relation parents-enseignants (cahier de texte numérique, bulletins scolaires en ligne, consultation des absences...). Ce sujet est assez peu développé.

C’est principalement la pertinence d’un enseignement dédié aux TIC qui fait débat. De nombreux intervenants le jugent nécessaire. Cet enseignement viserait notamment :
  une maîtrise minimale de l’ordinateur et des logiciels ;
  une bonne connaissance d’Internet (fiabilité des sources, principes des moteurs de recherche, gestion de son identité virtuelle...) ;
  dans une moindre mesure, ce qui se rapporte aux métiers (découverte des métiers liés aux TIC ou usage générique de l’ordinateur en milieu professionnel).

Cependant, une partie des internautes considèrent que la maîtrise de l’ordinateur peut très bien s’acquérir aux travers d’usages spécifiques dans les matières existantes.

Demandes formulées à l’égard de l’Education nationale et des collectivités

Moyens matériels

Les témoignages font apparaître des situations différentes selon les types d’établissements au niveau des moyens alloués. Les écoles, dépendantes des communes, sont en moyenne moins bien équipées que les collèges et les lycées. L’état de vétusté des machines, leur nombre insuffisant sont pointés du doigt.

Certains contributeurs soutiennent le projet ambitieux d’équiper chaque élève d’un ordinateur portable. D’autres se satisferaient de clés USB contenant des logiciels libres à utiliser à l’école et chez soi.

Ressources humaines

Pour de nombreux contributeurs, les TIC posent un sérieux problème de personnel. Les besoins portent sur la maintenance des parcs informatiques, le dépannage des postes, l’assistance aux enseignants en difficulté. Selon les témoignages, l’introduction des TIC à l’école et l’entretien des machines relèvent souvent du volontariat et cette solution s’avère fréquemment insuffisante. Dans les établissements bien équipés en matériel, des problèmes d’accès au réseau ou de virus peuvent rendre le matériel inutilisable. La réponse envisagée est le recours à un personnel technique disponible et compétent, interne plutôt qu’externe (prestataire privé). Ce personnel pourrait être affecté à un ou plusieurs établissements selon leur taille.

Les enseignants demandent plus de formation, afin d’être mieux préparés face à des élèves parfois déjà très familiarisés avec l’outil informatique. Leur motivation est de parvenir à un usage pertinent et raisonné : beaucoup craignent une utilisation à tort et à travers. Dans l’hypothèse d’un enseignement spécifique des TIC, les internautes proposent de confier cet enseignement tantôt aux enseignants documentalistes, tantôt aux professeurs de technologie.

Logiciels

On observe une très forte mobilisation des internautes en faveur des logiciels libres. L’information (promotion) apparaît indispensable pour que chacun prenne connaissance de l’existence de ces solutions et de leur diversité. Les contributeurs considèrent que ce chantier est sous la responsabilité de l’Education Nationale. Ils lui reprochent de dépenser l’argent du contribuable inutilement et de favoriser certaines entreprises privées en faisant un choix contraire. Selon eux, enseignants et élèves doivent maîtriser des activités, des méthodes et non des produits commerciaux particuliers (le traitement de texte en général et non un logiciel spécifique).

Ils craignent en outre que les documents produits au moyen de solutions propriétaires finissent par ne plus être accessibles (formats abandonnés du jour au lendemain par choix du fournisseur ou simple disparition de ce dernier). Priorité ne veut pas dire utilisation exclusive du libre : le logiciel propriétaire est parfois la seule solution.

Plusieurs messages suggèrent que l’Education nationale soutienne financièrement le développement des logiciels libres.

Facilitation

Les internautes appellent à la mutualisation des ressources (logiciels, expériences pédagogiques) et à la promotion des réalisations exemplaires. Selon eux, c’est à l’Education nationale de les organiser.

29-02-2008 17:39

Descriptif du forum

En savoir plus


23-01-2008 09:11

République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site