Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil des forums
Synthèse du forum au 3 octobre personnages_3types (655 octets, 40x21 px)

Les listes ci-dessous présentent les principaux points abordés pour chacun des trois sujets proposés aux internautes. Elles sont classées par ordre décroissant de participation.

Une connaissance partagée sur les OGM

  Forts désaccords sur les risques que représentent les OGM et donc sur les priorités en matière d’évaluation : faut-il mettre l’accent sur la santé (OGM pesticides), sur l’environnement (résistances aux ravageurs), sur les contaminations de cultures bio (coexistence) ?
  Discussions sur ce qui serait le plus sain entre le bio et l’OGM (notamment en regard des pesticides et des mycotoxines).
  Beaucoup de messages expriment le refus de principe des OGM (et plus généralement de l’agriculture productiviste) ou demandent un moratoire.

Une haute autorité déclinant le principe de précaution

  Les internautes ont débattu de la pertinence de créer cette instance, compte tenu de l’existence d’autres agences (AFSSA, CGB, EFSA).
  Quelques messages soulignent les risques économiques d’une application excessive du principe de précaution.

Des principes incontournables pour une future loi sur les OGM

Les principes que les internautes mettent en avant sont :
  le principe de précaution (certains réclamant un moratoire) ;
  la responsabilisation des industriels et le principe "pollueur-payeur" ;
  le libre choix : celui des consommateurs (étiquetage), mais aussi des agriculteurs ;
  la recherche confinée et non en plein champ ;
  la non-brevetabilité du vivant.

Verbatim

"marie" écrit :
A partir du moment où des cultures OGM sont en plein champ, les producteurs biologiques (ou même les producteurs conventionnels qui veulent faire le choix de cultures non OGM) n’auront plus le libre choix de cultiver sans OGM, du fait notamment de la contamination.

"guillaume" écrit :
Depuis plus de dix ans, toutes les études possibles et imaginables ont été réalisées et démontrent l’innocuité des OGM vis à vis de la santé humaine.

"benoit" écrit :
Ne serait-il pas opportun de repenser nos modes de consommer avant de poser la question des OGM, qui restent dans une logique de productivité intensive des végétaux, alors que le développement durable promeut d’autres principes ?

"Michel" écrit :
Il ne faut pas voir le scientifique comme un être supérieur, au-dessus des autres hommes, exempt de passions, d’intérêts ... La science n’a pas pour vocation de dire quels doivent être nos choix de vie, c’est hors du camp d’action de la science. Il n’y a donc aucune raison de nommer dans ces instances de décision des scientifiques en surnombre. La science peut, et doit, nous éclairer sur les processus en jeu, sur les connaissances et les incertitudes.

"paul" écrit :
Par l’acceptation de la brevetabilité du vivant, vous justifiez des mécanismes de domination qui ne peuvent que nous emmener vers des conflits.

"gattaca" écrit :
Concernant un moratoire éventuel, il faut savoir que nous sortons déjà d’un moratoire, si un autre était décidé, il conduirait à couler définitivement notre industrie semencière (si elle est capable de s’en relever maintenant !) car ne rien faire conduit, de fait, à reculer par rapport à tous les autres pays qui avancent dans cette voie des biotechnologies.

8-10-2007 12:11

Descriptif du forum

Grenelle environnement : atelier OGM

Les trois séances de travail de l’intergroupe sur les organismes génétiquement modifiés ont été consacrées respectivement à la science et à la connaissance, à la gouvernance, et au contenu d’une future loi.
22-10-2007 21:40

Les autres synthèses de ce forum

République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site