Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil des forums
Synthèse du forum "Grèves dans les transports publics : comment mieux prévenir, mieux organiser, mieux informer ?" au 27 juillet personnages_3types (655 octets, 40x21 px)

La légitimité des mouvements de grève

Beaucoup de messages continuent de dénoncer l’injustice des blocages des transports publics. La plupart des internautes voient dans ces mouvements la lutte pour des avantages spécifiques en décalage avec le reste de la société. Les salariés des transports publics se défendent. Ils invoquent le plus souvent la protection de l’intérêt général et la pénibilité de leur activité. Mais ces arguments sont fortement contestés. La représentativité des syndicats est aussi abondamment discutée.

Le service minimum existant

L’existence d’un service minimum est souvent évoquée. Beaucoup de contributeurs estiment qu’il est suffisant et ne justifie pas de légiférer. Plutôt qu’un service minimum les jours de grève, des internautes demandent un "service maximum" tout au long de l’année. Car ils s’estiment beaucoup plus handicapés par les perturbations quotidiennes (liées aux avaries, au manque de personnel...) que par celles des grèves.

Des témoignages semblent indiquer cependant une nette différence entre la région parisienne et la province, où l’absence d’information fiable serait plus problématique du fait de la plus grande rareté des trains.

Promouvoir le dialogue social

Sur la question du manque de dialogue social à l’origine des grèves, plusieurs internautes demandent la gratuité dans les transports les jours de grève (grève de l’encaissement) pour contraindre la direction à rejoindre la table des négociations. Cette solution serait un moyen de pression mieux perçu par la population que les perturbations du trafic. Certains rappellent toutefois que cette pratique est interdite. Quelques-uns souhaitent que la loi oblige à un plus grand dialogue social pour éviter les situations de blocage.

Le remplacement des grévistes

Quelques messages traitent de la possibilité de remplacer les grévistes pour assurer le service minimum. Plusieurs propositions sont formulées : répartition des nongrévistes, emploi de retraités des transports publics, voire de chômeurs. Cela ne serait pas envisageable selon certains étant donnés la spécificité des postes et les compétences qu’ils requièrent.

Verbatim

"Papy16" écrit :
Il n’appartient pas aux syndicats de définir la politique en matière de transports et des services publics. Les syndicats de salariés peuvent donner leur avis éclairé bien entendu. Il n’empêche que dans un pays démocratique, c’est au peuple, ou à la représentation nationale, de définir la politique en matière de transports et de services publics. Les syndicats doivent rester dans leur rôle, et ne pas s’ingérer dans la politique, qui reste la prérogative des élus de la nation.

"Gretascarbo" écrit :
Le service minimum existe déjà à la SNCF et à la RATP. Pour l’étendre, il suffirait d’une négociation avec les autres entreprises de transport, sans qu’il y ait besoin d’une loi.

"Lolo" écrit :
La gratuité totale en cas de grève (comme les péages d’autoroutes) vous rendra populaire et augmentera d’autant vos arguments de négociations.

"Savonarole" écrit :
N’est-il pas prioritaire de diminuer la conflictualité dans les entreprises de transport plutôt que de prendre des dispositions visant à limiter les perturbations causées par les grèves en affaiblissant le droit de grève ? La RATP a misé sur le dialogue social, même si tout n’est pas parfait. Résultat : peu de grèves ou des grèves avec un impact faible.

"Gétélat" écrit :
La conduite, l’accompagnement et la circulation des trains en toute sécurité repose sur l’application stricte de règles de sécurité. L’expérience acquise en qualité d’agent "actif" ne saurait être utilisée en cas de grève. Assurer la conduite, l’accompagnement d’un train "au pied levé" ne peut être envisagée. On ne s’improvise pas "conducteur d’un jour", "aiguilleur d’un jour", "régulateur du trafic d’un jour", etc. Il en va de la sécurité de milliers d’usagers !

31-07-2007 17:20
République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site