Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil des forums
Synthèse du forum "Grèves dans les transports publics : comment mieux prévenir, mieux organiser, mieux informer ?" au 3 août personnages_3types (655 octets, 40x21 px)

Légiférer pour d’autres domaines du service public

Xavier Bertrand, ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, a invité les internautes à se prononcer en particulier sur une possible extension du service minimum à d’autres domaines du service public. Cette question, posée le 25 juillet, a reçu 61 réponses en une semaine. Une grande majorité est y favorable. Plusieurs contributeurs soulignent toutefois qu’en contrepartie de ce qui est perçu comme une réduction du droit de grève, des garanties doivent être prévues pour améliorer les négociations. Celles-ci interviennent trop souvent tardivement, par un manque de volonté qui est attribué tantôt aux dirigeants tantôt aux syndicats.

La déclaration 48 heures à l’avance de l’intention de faire grève

Cette mesure est perçue comme l’un des points clés de la loi, permettant l’organisation du service minimum et l’information des voyageurs. Elle reçoit également de vives critiques quant à son impact sur le droit de grève. Selon leurs auteurs, elle aurait pour but inavoué de réduire le nombre de grévistes et limiterait en particulier la réactivité des salariés dans le cas où les négociations syndicats-patrons prendraient une tournure défavorable.

Une loi efficace ?

Quelques contributeurs attirent l’attention sur les dérives qu’engendrera la loi et présagent que celle-ci sera contournée, avec un recours plus important au droit de retrait et à la grève du zèle. Cela conduit plusieurs internautes à mettre en doute son efficacité. Certains d’entre eux considèrent aussi qu’elle est avant tout destinée à faciliter la réforme à venir des régimes spéciaux.

De la nécessité de connaître l’autre

Entre les salariés des transports en commun et les usagers, les échanges sont souvent vifs. Les premiers s’estiment mal compris et tentent de dépeindre la réalité de leur activité et de leurs avantages ou défendent le bien-fondé de leur engagement syndical. A plusieurs reprises, certains mettent en garde contre les clichés véhiculés par les médias.

Verbatim

"La cagouille masquée" écrit :
Je considère comme normal qu’un service minimum soit institué. Et ce dans tous les services de l’Etat. Je pense qu’il existe d’autres moyens pour manifester son mécontentement. Leur moyen de faire pression en prenant comme otages les usagers est très négatif.

"Fab" écrit :
La déclaration 48 heures à l’avance sert seulement à limiter le nombre de grévistes. En effet, un grand nombre de personnes prennent leur décision la veille ou le jour même.

"CG" écrit :
Cette mesure nous conduira donc à adopter une attitude préventive consistant à nous déclarer systématiquement grévistes dès le dépôt d’un préavis de grève... Attention donc à cet effet pervers que nous n’hésiterons pas à actionner.

"Agent SNCF" écrit :
Je suis agent SNCF et choqué par le fait que vous osiez dire que nous sommes payés les jours de grève. [...] Si je fais grève, ce n’est par plaisir, mais pour que les choses changent au sein de l’entreprise. De plus, il existe déjà un service minimum [...]. Donc arrêtez de regarder les informations à la télévision.

7-08-2007 15:56
République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site