Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil des forums
Synthèse du forum "Dimensions intérieure et extérieure de la sécurité nationale : quelles réformes ? quelle stratégie ?" personnages_3types (655 octets, 40x21 px)

Les internautes étaient invités à s’exprimer sur la pertinence du choix de traiter conjointement les questions liées à la dimension intérieure et extérieure de la sécurité nationale dans le cadre du livre blanc en préparation. Ils y répondent favorablement à une large majorité, de nombreux internautes évoquant une mise en œuvre au niveau européen.
Les internautes se sont partagés entre ceux qui sont favorables à un recentrage sur la sécurité intérieure et ceux qui estiment essentiel de contribuer à la paix dans le monde.

Le terrorisme, première menace

La première raison invoquée concerne la nature des menaces qui pèsent sur la France aujourd’hui. Le terrorisme est cité dans un grand nombre de messages. Qualifié de "diffus", "insaisissable", "latent", "aux contours marécageux changeants", il justifie, aux yeux des internautes, une réorganisation de l’ensemble des forces de la nation pour garantir une vigilance et des moyens d’action à la fois sur le territoire national et hors de celui-ci. Concernant la nature des attaques possibles, les internautes se disent préoccupés par le risque d’attaques informatiques contre des intérêts stratégiques, économiques ou industriels, et, dans une moindre mesure, biologiques et chimiques.

Une fusion police-gendarmerie et une meilleure coopération inter-services

Les internautes pointent du doigt un certain nombre de "problèmes" dans l’organisation actuelle des différentes structures impliquées dans la sécurité et la défense réduisant, selon eux, leur efficacité et augmentant leurs coûts. Pour répondre à la menace terroriste, ils demandent - au minimum - une meilleure coordination entre les services, une redéfinition de leur rôle pour éviter les redondances. Certains internautes proposent la création d’une instance interministérielle dans ce but, voire même, pour quelques-uns, une fusion police -gendarmerie. Mais ils sont plus nombreux à penser que les modalités de fonctionnement de ces deux entités sont incompatibles. Les "zones de non droit" ont également été évoquées par plusieurs internautes.

Une défense européenne

Pour beaucoup d’internautes, une défense conçue à l’échelle européenne apparaît comme pertinente, notamment pour mutualiser les efforts de défense et en réduire les coûts. Elle pourrait répondre à la fois à la nécessité de maintenir une crédibilité sur la scène internationale et d’établir une meilleure coopération entre états-membres pour leur sécurité intérieure. Toutefois, plusieurs contributeurs soulignent la difficulté à mettre cette défense sur pied, l’attachement des Etats à leur souveraineté serait un frein majeur. Quelques messages évoquent aussi le risque d’un conflit "naissant" entre anciens alliés ou la disparité des moyens des différents états-membres.
Une collaboration européenne dans le domaine de la sécurité civile semblant moins contestable, elle paraît donc à encourager dans un premier temps.

La dissuasion nucléaire

En l’absence d’une défense européenne formelle et de l’investissement attendu par les internautes dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, la question de la place de la France dans les instances européennes et internationales est clairement posée. Il ressort des échanges que la dissuasion nucléaire française joue un rôle important dont le pays ne doit pas se départir. Certains internautes souhaitent un ajustement de la capacité de frappe en fonction des zones où il faudrait potentiellement intervenir,.
D’une manière plus générale, les échanges portent sur les équipements ou les armements qui paraissent indispensables ou ceux qui sont obsolètes.

Le rôle des citoyens

Au-delà des réservistes, une discussion s’est engagée sur le rôle que pourraient jouer les citoyens s’agissant de la sécurité intérieure. L’essentiel des contributions sur ce sujet marque une opposition forte à cette éventualité. Certains concèdent qu’un retour de l’enseignement de l’éducation civique à l’école pourrait renforcer le sentiment d’appartenance nationale, jugé affaibli par la suspension du service national.
Une autre discussion assez suivie par les internautes a porté sur le rôle de la gendarmerie, le rapprochement des ministères de la défense et de l’intérieur et les droits des militaires, et en particulier des gendarmes en termes de citoyenneté.

Verbatim

"LALO" écrit :
La sécurité nationale comporte plus de 2 dimensions. Les dimensions intérieures et extérieures sont des réalités. Il ne faut pas omettre une vision complémentaire qui est la sécurité économique et industrielle. [...] Les périls qui nous menacent ne sont plus du registre de la guerre froide Est/Ouest, mais du registre du terrorisme latent. Celui-ci prend sa source à n’importe quel endroit du monde pour frapper notre territoire.

"Europa" écrit :
Les états et les peuples européens participent d’un même idéal et d’un même projet et dans ce cas les armées nationales doivent disparaître au profit de l’eurocorps. Ce qui implique que tous les budgets actuellement donnés aux armées nationales alimenteront le budget de l’eurocorps. Cela implique également que la force nucléaire passe sous commandement européen.

"Machiavel" écrit :
Outre la qualité de notre aviation, de nos forces spéciales, ou de notre 5e colonne, à savoir le renseignement humain dont la France a toujours fait une spécialité, c’est la dissuasion nucléaire qui lui confère sa légitimité aux tables de négociations, à l’OTAN, au sein des leaders européens, en cas de conflits.

"Bayard" écrit :
Le passage à une administration unique de la police et de la gendarmerie a un côté un peu simpliste. Il ne faut pas négliger qu’au-delà de la différence culturelle entre les deux institutions, des différences subsistent dans les méthodes et les missions.

13-09-2007 17:51

Descriptif du forum

Dimensions intérieure et extérieure de la sécurité nationale : quelles réformes ? quelle stratégie ?

Le président de la République a demandé à la commission chargée de l’élaboration du Livre blanc de tirer toutes les conséquences des interactions entre les dimensions intérieure et extérieure de la sécurité nationale afin de définir les réformes nécessaires et une stratégie globale.
18-09-2007 14:18

République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site