Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil des forums
Synthèse du forum au 3 octobre personnages_3types (655 octets, 40x21 px)

La place de la certification dans les orientations du groupe de travail suscite de nombreuses interrogations : s’agit-il d’autre chose que de la généralisation de l’agriculture raisonnée ? La certification n’est-elle pas un leurre (2 500 certifications FARRE seulement en 10 ans) ? Ne vaudrait-il pas mieux revoir le système des aides plutôt que de créer une procédure de plus ?

Le débat entre agriculture biologique et agriculture raisonnée suscite une grande partie des échanges.

Des intervenants regrettent ce qu’ils considèrent comme une non prise en compte d’éléments importants : rôle du transport et de la distribution, nécessité de considérer la qualité également sous l’angle social et pas seulement environnemental, appels à promouvoir une agriculture de proximité.

L’impact sur les prix et la volonté, ou la possibilité, des Français de payer la qualité suscitent des interrogations.

Des questions sont soulevées sur la portée (en termes d’empreinte écologique) de la consommation de viande et la nécessité d’encourager la poursuite de sa diminution.

L’approche du groupe de travail n’est-elle pas trop nationale ? Ne faudrait-il pas travailler plus au niveau européen ?, demandent certains intervenants.

Des messages insistent sur les risques accrus dus aux cultures de biocarburants de première génération. Ces messages font référence aux études récentes faisant apparaître leur mauvais bilan écologique.

Enfin des messages assez nombreux regrettent la non prise en compte du bien être animal.

Verbatim

"Benedict" écrit :
Il suffit de voir où en est FARRE : 2500 agriculteurs certifiés en 10 ans, ça fait peu ! A ce rythme, il va falloir des siècles pour certifier la totalité de notre agriculture.

"Jean-Marie" écrit :
Il existe une réponse concrète et parfaitement réaliste à l’objectif poursuivi : la généralisation de l’agriculture raisonnée. Les référentiels existent, ils vont dans l’exacte direction d’une agriculture durable. Il est donc possible d’aller très vite.

"Patrice 24" écrit :
Non, le compromis agro-environnemental n’est pas l’agriculture raisonnée. Celle-ci ne diminuera pas l’impact des nuisances des pratiques agricoles pour la bonne raison qu’elle ne les modifie qu’à la marge !

"geo" écrit :
Il ne faudrait pas oublier que la grande distribution est responsable du formatage de l’agriculture intensive et qu’elle conditionne les consommateurs en les matraquant de publicité À quand une véritable éducation à la consommation responsable ? Les consommateurs doivent aussi se rendre compte de leur pouvoir en "boudant" les grandes surfaces et en privilégiant les circuits courts...

"Ryoko" écrit :
Les règles en EU sont draconiennes, dites-vous ? Encore faut-il qu’il y ait une vraie volonté politique pour les appliquer. Récemment encore, une association de protection animale a arrêté un camion rempli de cochons qui traversait toute l’Europe pour se rendre sur leur lieu d’abattage. C’est inadmissible. Je regrette que le bien être animal n’ait pas du tout été pris en compte par ce groupe de travail.

8-10-2007 12:21

Descriptif du forum

Grenelle environnement : adopter des modes de production et de consommation durables

De tous temps l’agriculture a été le fruit d’une interaction forte de l’homme avec son environnement. Depuis le premier humain qui, abandonnant la cueillette, a choisi des espèces alimentaires, des milliers d’années d’apprentissage, de climats et sols différents, de cultures et organisations sociales variées ont construit les agricultures d’aujourd’hui. Plus récemment génétique, agronomie, chimie, et mécanisation ont accéléré cette évolution de façon impressionnante, et provoqué des conséquences importantes sur l’environnement.
22-10-2007 21:20

Les autres synthèses de ce forum

République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site