Accueil de Forum.gouv.fr | Aller au contenu
> Accueil des forums
Synthèse du forum sur la Fonction publique au 21 novembre personnages_3types (655 octets, 40x21 px)

Beaucoup de témoignages concernent les inégalités ressenties par certaines catégories d’agents de la Fonction publique. Ce sont principalement les vacataires, les fonctionnaires recrutés après plusieurs années d’activité dans le secteur privé et les personnels de catégorie C.

Repenser la rémunération et l’avancement

De nombreux internautes remettent en cause l’ancienneté comme critère déterminant de leur rémunération. Son principal travers serait double : autoriser chez certains une paresse responsable d’une perte d’efficacité pour l’administration, et donner une mauvaise image de l’ensemble des fonctionnaires. La plupart demande la prise en compte de valeurs comme l’effort, l’investissement personnel, l’expérience (qui ne serait pas nécessairement le corollaire de l’ancienneté). Quelques-uns proposent l’instauration du licenciement pour sanctionner les situations les plus flagrantes.

Certaines pratiques sont mises en cause dans la gestion des carrières : accès inégal aux concours professionnels, affectation selon les préférences personnelles plutôt que sur les compétences, surnotation d’un fonctionnaire indésirable par sa hiérarchie pour précipiter sa mutation. Les primes attribuées uniquement aux cadres en fonction des résultats de leur service apparaissent également injustes, car elles sont le fruit d’un travail d’équipe.

Entrée tardive dans la Fonction publique

L’ancienneté est abordée par des agents ayant travaillé plusieurs années dans le secteur privé. Ils demandent que leurs diplômes, leur expérience, leurs compétences soient reconnues, et leur donnent droit à une équivalence. Certains responsables seraient d’ailleurs moins bien payés que leurs subalternes, entrés dans la Fonction publique en début de carrière.

Vacataires

La principale attente des vacataires est le droit à une carrière. Plusieurs dénoncent le recours abusif aux CDD, souvent reconduits mais rarement convertis en CDI. Une partie d’entre eux demande une revalorisation de salaire comme reconnaissance de la précarité de leur situation. Des internautes les soutiennent, considérant qu’ils représentent un potentiel de compétences énorme et apportent une flexibilité précieuse dans la gestion des ressources humaines. D’autres proposent une titularisation après quelques années. Invités à passer les concours, ils expliquent que cela leur est difficile, par manque d’information, de formation ou de temps pour la préparation.

Verbatim

"Marcelbela" écrit :
Est-ce normal que l’on puisse "progresser" sans effort, en attendant que l’augmentation tombe, en venant le matin et en repartant le soir, sans demander de formation et sans examen professionnel ?

"Dasp" écrit :
Les fonctionnaires ne sont pas tous des "tire au flanc", loin de là. Mais la minorité qui nous donne cette réputation, pourquoi la Fonction publique ne peut-elle pas s’en séparer ? La solution actuelle : augmenter leur notation afin qu’ils aient un maximum de points pour obtenir leur mutation !

"Nath" écrit :
Je fais partie de la Fonction publique hospitalière. L’ancienneté du privé n’est reprise qu’aux soignants. Pourquoi les catégories administratives n’en bénéficient-elles pas ? Si on ne nous reprend pas cette ancienneté, ceci veut dire que l’on ne pourra jamais accéder aux échelons supérieurs ou passer certains examens professionnels.

"Claudine49" écrit :
La Fonction publique est la première à mettre des agents en position de précarité. Je suis aide soignante depuis 1977 et j’ai vu des collègues titularisées au bout de la 13ème année seulement. Où va t-on ?

26-11-2007 14:45

Descriptif du forum

Les valeurs, les missions et les métiers de la Fonction publique : exprimez-vous

Le lancement de la conférence sur "les valeurs, les missions et les métiers de la Fonction publique", le 1er octobre, marque l’ouverture du débat national sur les grands chantiers et les enjeux cruciaux pour l’avenir de la Fonction publique annoncé par Eric Woerth et André Santini le 17 juillet 2007.
21-12-2007 16:20

République Française   |   SIG © 2006   |   Infos site